Parc national Machalilla, Équateur.

​Le parc naturel national de Machalilla, dont le nom est issu de la culture précolombienne, existe depuis 1979. Il est situé dans la province de Manabí sur la côte ouest équatorienne et est divisé en deux parties : une terrestre et une autre maritime. Nous avons opté pour ce lieu pour son côté dépaysant et nous n’avons pas été déçu !

Côté mer : Isla de la plata

Surnommée la Galápagos des pauvres, la petite île d’Isla de la plata, au large de Puerto Lopez, doit probablement son nom aux excréments laissés sur les falaises noires par les fous à pieds bleu habitant l’île (certains parlent plutôt du trésor laissé par Sir Francis Drake, quelques siècles plus tôt). Sur le trajet, entre les mois de juin à septembre, vous aurez l’occasion de voir de très près des baleines à bosse, alors apportez votre appareil photo!
Le trajet dure environ 1h, pour 47km de traversée et nous avançons vite face à une mer très agitée. Arrivés sur l’île, on nous redonne nos chaussures et après une petite attente, nous partons en randonnée. Au bout d’un kilomètre, le groupe se sépare en deux groupes de dix personnes. Nous choisissons le parcours simple centré sur l’observation des fous à pieds bleus et de leurs petits. Le chemin est court mais nous offre l’occasion d’apercevoir beaucoup d’oiseaux et d’avoir de très beaux panoramas sur l’océan.
Avant de rentrer, nous faisons du snokeling, c’est très étrange de nager au milieu des poissons. Nous nous baignons pendant une petite demie heure.
Le retour en bateau nous donne encore l’occasion de voir des baleines. Mais ce dernier nous est définitivement plus long et plus difficile que l’aller. Nous manquons de vomir à plusieurs reprises.
Peu après, le soir, nous tentons de rejoindre notre hôtel à pied mais juste devant l’entrée nous voyons un chien… Apeurés nous appelons l’hôtel et le propriétaire vient nous chercher en voiture. Nous nous baignons dans la piscine et dînons dans le restaurant de l’hôtel. C’est parfois plaisant de se laisser aller.

Côté terre

La playa de los frailes

Cette plage, loin de l’ambiance jeune et agitée de Montañita, est le lieu idéal si vous êtes en quête de calme. Une fois arrivé, une petite randonnée dans les paysages désertiques, mais envoutants vous attend (la zone n’est verte qu’une petite partie de l’année, pendant la saison des pluies). Nous vous recommandons vivement de prendre de l’eau sur vous !

Agua Blanca

La communauté d’Agua Blanca est constituée de 300 personnes vivant des activités traditionnelles et du tourisme « communautaire ». Vous trouverez les restes archéologiques de la culture précolombienne « Manteña » (qui date d’il y a plus de 5000 ans). Vous trouverez aussi une lagune de souffre dans laquelle vous pourrez vous baigner… Elle a, parait-il, des propriétés bénéfiques pour la peau 🙂

Côté pratique

La playa de los frailes – Agua Blanca : Les deux se font en une journée. Nous vous recommandons de prendre le taxi à la journée pour vous y rendre (25$). C’est encore le plus simple, vu les distances.
Isla de la plata : prévoyez une journée complète pour cette excursion. Vous trouverez des excursions d’une journée tout compris à Puerto Lopez (40$), en face de la mer.