Málaga, Andalousie, Espagne.

Belle ville mais très urbanisée, Málaga est baignée de contrastes. Au centre ville, touristes et habitants se côtoient le long des rues pleines de magasins (bien sûr, Inditex est massivement présente mais pas seulement). C’est une ville pleine de vie et qui offre de nombreux atouts culturels: le musée Picasso est vraiment beau et offre une collection très complète, rendant un bel hommage à l’un des enfants chéris de la ville. Vous pouvez aussi visiter le musée Thyssen, petit frère du musée Thyssen de Madrid, ou le musée Pompidou, qui a, lui, son grand frère à Paris! 😉 Vous n’irez pas à Málaga pour y découvrir une architecture rayonnante, les monuments d’époque sont souvent engouffrés autour de grands bâtiments. Vous irez donc à Málaga pour son offre culturelle, et surtout, pour la flânerie! C’est une ville qui nous invite à se laisser aller dans l’une de ses nombreuses promenades

La ville peut être divisée en quatre principaux pôles:

Le centre historique, où s’y trouve le musée Picasso, le musée Thyssen, mais aussi l’impressionnante Cathédrale et surtout, l’Alcazaba (palais défensif d’origine musulmane) et le théâtre Romain. C’est la zone touristique mais c’est aussi l’endroit où les malagueños viennent s’y promener en fin de journée ou le samedi.

Nous avons super bien mangé au El Marisquero derrière un marché où vous pourrez acheter de quoi ramener un bout d’Espagne!

Le port : La promenade des curées permet d’arriver au port, lui aussi très bien aménagé. Juste au bout de la promenade des curés se trouve la place de taureaux et à côté le Centre Pompidou se fait remarquer avec sa structure en cube. Le port est aussi un lieu où vous pourrez manger, boire, danser, faire du shopping et vous promener (à pieds, à vélo, en Segway…)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le mont « Gibralfaro », un poumon vert au milieu de la ville… En y montant vous pourrez admirer les magnifiques villas, c’est alors que vous vous demanderez (tout comme nous) pourquoi l’Andalousie est la communauté autonome la plus endettée d’Espagne! Nous n’entrerons pas dans ce triste récent passé (et présent, mais de façon beaucoup moins flagrante…) de malversation et corruption qui ont permis à certains de s’enrichir sans presque aucune limite… Enfin, passons cet épisode maussade et retournons à nos paysages… Tout en haut du monte Gibralfaro culmine son château, intéressant à visiter (même si pas exceptionnel), l’intérêt principal est la vue qui donne une idée très nette de l’architecture de la ville de Málaga.

La promenade maritime Pablo Ruiz Picasso, qui longe une plage au sable fin mais assez étroite, qui doit sûrement être bondée en été! Les énormes édifices sont un exemple de ce que l’on peut voir dans de nombreuses zones côtières espagnoles. Si vous y allez hors saison, à moins que vous vouliez tremper les pieds dans l’eau ou vous allonger au soleil, cette partie de la ville n’est pas très intéressante.

Nous avons logé dans un Airbnb très sympa à côté de la cathédrale, n’hésitez pas à nous poser la question si vous êtes intéressés. Aucun coup de cœur d’un point de vue gastronomique, comme dans beaucoup de villes touristiques, on s’y perd dans tous ces restaurants…